TUMULTES 01/03/2016 : L'air de rien / LIBERTALIA, LIBRE D'Y CROIRE - commentaires TUMULTES 01/03/2016 : L'air de rien / LIBERTALIA, LIBRE D'Y CROIRE 2016-03-11T18:38:04Z https://www.radiopfm.com/ecoute-des-emissions/tumultes/article/tumultes-01-03-2016-l-air-de-rien-libertalia-libre-d-y-croire#comment2208 2016-03-11T18:38:04Z <p>Bonjour Blancos X,</p> <p>Il est très rare qu'on fasse aux Alliances françaises du réseau malgache le procès de néocolonialisme linguistique ou culturel. Vos propos me font donc réagir.<br class="autobr" /> Permettez-moi de vous inviter à l'Alliance française d'Antsiranana. Y avez-vous déjà seulement mis les pieds, ou dans une autre alliance du réseau malgache ? <br class="autobr" /> Notre président et moi-même ("ces gens-là" dont vous parlez) nous ferons un plaisir de vous expliquer comment fonctionne notre structure, comment elle se finance (quasi uniquement grâce à nos adhérents) et quelles en sont ses missions.<br class="autobr" /> Vous découvrirez un espace géré par un Conseil d'Administration composé de personnalités malgaches, d'une équipe pédagogique et administrative composée uniquement de Malgaches, qui font un travail admirable pour promouvoir la diversité culturelle et linguistique. Vous pourrez aussi rencontrer de nombreux jeunes de la ville qui utilisent nos espaces pour lire, jouer de la musique, exposer leurs créations... Vous aurez aussi la possibilité d'échanger avec certains des 1400 Antsiranais qui y apprennent le français chaque année, langue d'ouverture sur le monde au même titre que l'anglais , l'espagnol et bien d'autres langues.<br class="autobr" /> Enfin, je vous invite aussi à passer quelques minutes sur notre page Facebook pour découvrir nos activités.</p> <p>Bien à vous,</p> <p>L.Malcor - Directeur AF Antsiranana</p> TUMULTES 01/03/2016 : L'air de rien / LIBERTALIA, LIBRE D'Y CROIRE 2016-03-10T14:57:55Z https://www.radiopfm.com/ecoute-des-emissions/tumultes/article/tumultes-01-03-2016-l-air-de-rien-libertalia-libre-d-y-croire#comment2207 2016-03-10T14:57:55Z <p>Bonjour Blancos X,</p> <p>J'entends tout ce que vous dites mais ne suis pas persuadé de toujours vous suivre. D'abord je n'ai jamais collaboré avec l'Alliance Française de Antsiranana pour la réalisation et la production de ce documentaire. Rien donc de « déplorable » de votre point de vue pour PFM de le diffuser. L'honneur est sauf... Un projet est certes en cours de diffusion à l'Alliance Française de Antsiranana mais pardon, qu'y-a-t-il de déplorable, d'indigne ou que sais-je encore de scandaleux à faire entendre un travail là où précisément il a été tourné, là où des spécialistes et amateurs malgaches m'ont fait confiance et m'ont confié leurs témoignages, là même où toute une jeunesse est désireuse de se réapproprier un pan de son histoire. Je ne sais si vous connaissez Antsiranana. Les structures de diffusion ne sont pas légion, hors la radio locale où le travail devrait être aussi diffusé. L'Alliance Française envisage une projection-débat avec les spécialistes locaux de Libertalia : l'occasion sans doute de soulever certaines questions légitimes que vous posez, de façon peut-être moins tranchée et péremptoire.</p> <p>Oui Libertalia a bien été détruite ...si d'aventure elle a jamais existé... par des « indigènes ». Tel est le langage de l'époque et celui de Defoe, l'auteur de cette probable fable mais réel brûlot politique pour son temps qu'est Libertalia. Quel étrange révisionnisme lexical consisterait à modifier son texte original pour le donner à entendre. Quel singulier romancier serait Daniel Vaxelaire s'il n'employait pas les mots de l'époque des héros qu'il cherche à faire vivre. Je vous invite d'ailleurs à lire son roman « Les mutins de la liberté ». Si Defoe ne s'attarde pas une ligne sur les raisons de la destruction de la cité par les « natifs », Vaxelaire consacre de longs développements à leurs relations avec les pirates, de belles pages où toutes les questions qui vous travaillent sont posées de façon bien moins manichéenne et de fait sans doute plus bien plus réaliste.</p> <p>Oui Libertalia brille dans mes « petits yeux de descendants de colons ». Il se trouve qu'elle brille aussi dans les yeux des malgaches, jeunes ou vieux, que j'ai rencontrés. Pourquoi vouloir éteindre cette flamme au prétexte fallacieux qu'elle serait l'incarnation de l'esprit colonial ? Où avez-vous entendu une seule fois dans mon travail que les malgaches n'était pas un peuple libre et fier, que les pirates les avait libérés ? Problème d'audition à tout le moins ...ou procès d'intention. Jamais par ailleurs je n'ai parlé des malgaches en général mais des antsiranais, pour beaucoup des antakarana, ou d'autres ethnies malgaches mais aussi des indiens, des libanais, des européens...Antsiranana est un vrai creuset où la question ethnique est complexe. Je vous conseille à ce propos l'ouvrage Rade Terminus de Nicolas Fargues...seulement voilà il a été directeur de l'Alliance Française...</p> <p>Veloma</p> TUMULTES 01/03/2016 : L'air de rien / LIBERTALIA, LIBRE D'Y CROIRE 2016-03-04T04:18:26Z https://www.radiopfm.com/ecoute-des-emissions/tumultes/article/tumultes-01-03-2016-l-air-de-rien-libertalia-libre-d-y-croire#comment2206 2016-03-04T04:18:26Z <p>Sachant ce qu'est l'Alliance française notamment à Madagascar, c'est-à-dire le prolongement de l'esprit colonial donc de la perpétuation du mythe de la suprématie blanche, je trouve déplorable qu'on donne la parole à qui que ce soit collaborant avec ces gens là... esprit libertaire ou pas. <br class="autobr" /> Si Libertalia a existé et s'est faite détruire par "les indigènes" (sic) c'est qu'il y a une raison tout ce qu'il y a de plus simple : le Blanc a cette fâcheuse tendance de se croire partout chez lui, de pouvoir imposer ses valeurs (coloniales ou libertaires...) aux autres cultures partout sur le globe. Libertalia brille dans nos petits yeux de descendants de colons alors que pour un Malgache il est probable que ce 'projet humaniste' n'a été perçu que comme ce qu'il est, c'est-à-dire une tentative de colonisation du Nord de l'île, avec les bonnes intentions civilisatrices dont le colonialisme s'est sans cesse paré quelle que soit l'époque. Les Malgaches sont un peuple fier et libre, ils n'ont pas eu besoin de mercenaires aux idéaux honorables pour comprendre ce qu'est la liberté. Les Pirates ne les ont pas libérés, il s'en sont chargés eux-mêmes. A bon entendeur.</p>