Réponse à Christian Delépine - commentaires