Appel aux dons à RADIO PFM - Association MEDIA
(Mouvement d’Expression pour le Développement des Initiatives Audiovisuelles)

plus d’infos et plateforme sécurisée de dons en ligne en suivant ce lien

Vocations contrariées Partager d’autres chansons

Pour se mettre dans la perspective du 1° mai, trois chansons qui traitent du même thème : un musicien de qualité avec un certain succès est en fait un homme qui n’aime pas gagner sa vie en jouant de la musique et qui aimerait faire un autre métier à un autre endroit que devant un public. La première chanson signée Ricet Barrier date de 1958 et a été mise en scène de façon époustouflante au début des années soixante par Les Trois Horaces (photo), un trio qui malheureusement n’a tourné qu’une quinzaine d’années. Ricet Barrier devait avoir ce sujet à coeur, car quasiment trente ans plus tard, en 1987, il en enregistre une autre sur le même thème. Et c’est au début des années 2000 qu’un jeune auteur compositeur interprète dont j’ai déjà parlé, Mathieu Vermeulen propose une chanson sur une dialectique comparable. Détail remarquable, ces artistes avaient tous fait une formation qualifiante pour un autre métier : Les Trois Horaces étaient diplômés de l’Ecole Hôtelière de Paris, Ricet Barrier était kinésithérapeute et Mathieu Vermeulen est architecte.

Pour écouter la chronique cliquer ICI ou sur la barre de lecture.

Titres diffusés :
1. J’aime les fleurs (Ricet Barrier - Bernard Lelou) par Les Trois Horaces
2. Trompet’spleen (Ricet Barrier - Bernard lelou) par Ricet Barrier
3. Le pianiste du Transatlantique (Mathieu Vermeulen) par Mathieu Vermeulen

Bonne écoute !

ICI
articles liés ou les derniers articles disponibles

Poster un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom