Appel aux dons à RADIO PFM - Association MEDIA
(Mouvement d’Expression pour le Développement des Initiatives Audiovisuelles)

plus d’infos et plateforme sécurisée de dons en ligne en suivant ce lien

Chronique chanson : Question de Point de Vue Partager d’autres chansons

De la chanson nue mais bien habillée

C’est un groupe de cinq artistes, Alexandra Bilisko, Claire Dubuisson, Vincent Gillieron, Cloé Horry autour de Gildas Thomas. Ils sont déjà venus à Arras en 2013, et j’étais à l’époque correspondant local de l’Observateur de l’Arrageois. Alors, sans forfanterie déplacée, je vous donne le compte-rendu de leur spectacle que j’ai proposé et qui fut publié :

"Un plateau dépouillé, salle Reybaz samedi après-midi, sans matériel et sans fils dans tous les sens, c’est rare en ces temps de technologie et de décibels envahissant… Quand les cinq membres du groupe entrent sur la scène, on comprend : ils font tout avec leurs voix et c’est merveilleux… Un moment d’enchantement, de grâce, de subtilités harmoniques mises en valeur par le mélange de leurs couleurs vocales et le tout au service de chansons originales composées par Gildas Thomas. Quelle variété dans les musiques et les arrangements : on passe de la poésie placide à la poésie sautillante, de l’unisson à la polyphonie, de l’accompagnement d’une soliste au sketch collectif. Et tout cela en mouvement, dans une chorégraphie sobre, mais élégante et efficace.
A la mosaïque des musiques correspond une diversité des thèmes abordés, toujours avec la légèreté et l’humour qui permettent de prendre le propos au sérieux. De l’injustice d’être moche à la servitude des courriels, de la moquerie du nombrilisme au scandale de la dispersion des armes, des casseroles qu’on traîne aux papiers qu’on laisse après sa mort ou du hasard de la progéniture aux mélanges des populations, beaucoup de choses concrètes habitent, mine de rien, dans ces chansons. On a même droit au cauchemar des pieds fatigués, traduit en langage des signes sur la musique de la marseillaise et à une reprise iconoclaste de « Que je t’aime ». Un bouquet dense de chansons superbes dans leur nudité, mais vêtues somptueusement par des voix de haute couture, et dans une présentation raffinée."

Ils seront en scène au Festival Dimey à Nogent le 10 mai 2019 à 20 h 30.

Pour ECOUTER la chronique, cliquer sur "lire la suite", et si c’est déjà fait, cliquer ICI ou sur la barre de lecture ci-dessous..

Pour Télécharger la chronique, clic droit sur le "ICI" ci-dessus et activer "enregistrer la cible du lien".

Titres diffusés interprétés par Question de Point de Vue :

1. Qu’est-ce que ça laisse comme papiers quelqu’un qui meurt (Gildas Thomas)
2. Les moches (Gildas Thomas)
3. Avant (Gildas Thomas)

Bonne écoute !

ICI
articles liés ou les derniers articles disponibles

Poster un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom