Appel aux dons à RADIO PFM - Association MEDIA
(Mouvement d’Expression pour le Développement des Initiatives Audiovisuelles)

plus d’infos et plateforme sécurisée de dons en ligne en suivant ce lien

TUMULTES 5/12/06 : Loïc Lantoine - Tumulte musical... TUMULTES

Au sommaire de cette émission :

*"La chronique du chroniqueur à coeur", présentée par Xavier (après 10 mn), consacrée à L. Lantoine (texte ci-après)

* Le tumulte musical

Musiques : DAAU live, Rachid Taha, Gainsbourg puis Ester balint ("un poison violent, c’est ça l’amour"), The Ex, Collectif Slang, Tartit, F. Frith/T. Cora/Z. Parkins, Katerine, The Raptures, Godspeed you ! black emperor

Pour écouter l’émission, on peut cliquer ici

Ou bien : barre de lecture audio en bas de l’article !!!

La Chronique du chroniqueur à coeur présentée par Xavier :

« Tout est calme » : Plus de bruit ! – 04/12/06

M. Tumultini, je vais ce soir m’attacher à démontrer que PFM mérite sa qualité de radio vraiment libre en me permettant de déborder quelque peu de ma plage habituelle d’une dizaine de minutes. Mais rassurez vous, ça sera pour la bonne cause : celle de la poésie…

Loïc Lantoine viennent – non, non, M. Tumultini, je ne viens pas de commettre une faute d’accord verbal : Loïc Lantoine, c’est aussi François Pierron : ils sont donc au moins deux, voire beaucoup beaucoup plus…- Loïc Lantoine viennent de sortir un nouvel album. Je dis album parce qu’il faut bien dire quelque chose, mais attention, ce petit machin rond qui fait du bruit n’est pas de ceux qu’on écoute pendant deux mois avant de s’en indigestionner et de les laisser prendre la poussière… Non, M . Tumultini, cet album, c’est kekchose de bien plus profond et chatouillant à l’intérieur et j’essaierai dans ma chronique de ce soir de réduire mes bavardages habituels pour laisser place à la musique des mots et des notes, en espérant que cela ravira les oreilles de nos auditeurs. En ce qui me concerne, ça me fera moins de boulot et comme ça, tout le monde sera content… !

Loic Lantoine sont un gars de ch’nord, de la « pauvre mais fière » ville d’Armentières, et y’avait qu’un gars de ch’nord pour écrire « Tout est calme », la première chanson de l’album du même nom : nous vivons dans une région qui souffre et qui nous le rappelle douloureusement à chaque élection depuis un moment déjà. Mais attention, cette chanson ne se contente pas d’éclairer le triste phénomène du vote FN. Elle nous rappelle aussi qu’en ces temps sécuritaires, les micro fascismes sont bien partagés :

« Tout est calme » (1) (2’31)

Et oui, M. tumultini, ils ont peur, Loïc Lantoine, mais ça ne va pas les empêcher de vivre. Et on les comprend, car le reste de l’album est souvent un émouvant hommage à l’amitié, à la fête et à la poésie. Loïc Lantoine répondent aux angoisses de la première chanson dès la troisième, « Bréhal », en affirmant « je suis fier de moi quand j’ai besoin de nous » et en nous rappelant ainsi que sans les autres, on est décidément pas grand chose. Il apporte une réponse et un espoir d’un autre type dans la septième chanson qui j’en suis sûr ne manquera pas de vous rappeler quelques souvenirs plus ou moins récents. Cette chanson pourrait sans nul doute être dédicacée à Laurence Parisot, la patronne des patrons : écoutez plutôt :

« Mais non » (7) (1’57)

Eh oui, M. Tumultini, protester et manifester, c’est pas toujours rigolo ni facile, mais Loïc Lantoine ont la délicatesse de nous rappeler que malgré tout ce que racontent les grands patrons et leurs valets politiques ou médiatiques, la vie est toujours du côté de la résistance… J’en veux pour preuve la chanson suivante, « quand les cigares ». Ecrite par Raoul de Godewarsvelde dans la grande tradition libertaire de la chanson ouvrière. Elle vous semblera sans doute un peu naïve, mais si libertaire et insolente qu’elle ne manquera pas de vous séduire :

« Quand les cigares » (11) (1’43)

Se mettre « la tête au carré », ils ne crachent pas dessus non plus, Loïc Lantoine, et ils le revendiquent en chantant : « Nous tous on sait c’qu’on a b’soin, là, c’est rien just’ ça fait du bien ». Mais les voyages intersidéraux dont ils semblent les plus fiers, ils ne les doivent pas à l’alcool ou autres psychotropes, mais bien à la vie et à la poésie. Et quand je parle de poésie, je ne pense pas au truc que Villepin a appris dans les encyclopédies et qu’il essaie d’imiter, non, non : je parle de gens tout simples, mais qui savent vivre, et ça, c’est beaucoup plus compliqué :

« Cosmonaute » (10) (1’58)

Loïc Lantoine sont fragiles et ont parfois peur, M. Tumultini, mais une chose est sûre : ils sont libres. Libres, dans deux chansons de l’album, de remercier leur maman et leur papa pour l’amour qu’ils leur ont donné et qui a sans doute contribué à leur permettre de rester enfants…et il n’y a pas plus adulte que des enfants qui n’ont pas appris à mentir. Ils sont libres de tout rôle ou de tout code rock’n’rollesque ou de variétoche lorsqu’on les voit sur scène. Leur liberté est musicale : il suffit d’écouter l’album pour s’en convaincre. Elle est aussi poétique : ils savent braquer la langue française, pas pour la violer, mais pour qu’elle s’épanouisse en traduisant des choses intraduisibles. Leurs paroles ne sont pas des religieuses au chocolat indigestes et vainement érudites mais nous démontrent que quoiqu’on en dise, la poésie est toujours plus vraie que tout le reste. Alors pour tout ça, merci Loïc Lantoine…

« Bréhal » (2) (2’02)

Loïc Lantoine Tout est calme (label Mon slip) - 2006
Loïc Lantoine Badaboum (label Mon slip) - 2003

ici

P.-S.

**

articles liés ou les derniers articles disponibles
Vos commentaires
  • Le 20 décembre 2006 à 08:19
    par sarclo

    merci pour ce joli texte. seriez-vous d’accord de le voir figurer sur nos blogs suisses ? (www.monblog.ch/sarclo)
    Pour ma part je trouve cet album sublime et "Jour de Lessive" me met les larmes aux yeux.
    sarclo

  • Le 21 décembre 2006 à 19:02
    par Jean

    Merci de ta réponse, ça fait plaisir de voir qu’il y a des gens qui ont toujours ce plus joli des défauts qu’est la curiosité. Nous serons très flattés de voir l’adresse de la chronique s’installer sur un blog suisse, mais au fait, est-ce que ça nous permettra de payer moins d’impôts ?
    Bien à toi,

    L’équipe de Tumultes


Poster un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom