Appel aux dons à RADIO PFM - Association MEDIA
(Mouvement d’Expression pour le Développement des Initiatives Audiovisuelles)

plus d’infos et plateforme sécurisée de dons en ligne en suivant ce lien

TUMULTES 21/03/06 : le poème provisoire de SYLVIE NEVE / le point sur le mouvement anti CPE TUMULTES

Pour écouter l’émission, cliquer ici

Du Tumulte dans les Contes de fées !

Peau d’âne, poème expansé, poème provisoire de Sylvie Nève, 3ème semaine de mars 2006 – Printemps des Poètes.

Résumé des chapitres précédents :
Le Roi a accepté de faire abattre son âne, son cher âne, pour en offrir la peau à sa fille. La Princesse n’a plus le choix d’atermoyer, il lui faut se sauver au plus vite, et loin, cachée sous la peau de l’âne.

Devenue Peau d’âne, la pauvre princesse

avançait, toujours plus sale et plus triste

essuyant les quolibets et sa crasse

d’un revers de main, revers du destin

las, princesse chue, et la risée.

Qui ne s’esclaffe à son passage ?

Moquée par les gamins qui la poursuivaient

et jettaient sur le pauvre pelage

des volées d’orge et d’injures.

« Ah la sale !

Oh la vilaine

gueuse !

Venez voir

venez voir :

l’âne

est une cochonne !

Hi-han

Hi-han »

Peau d’âne alla loin, bien loin

jusqu’à ce qu’une fermière l’embauchât enfin

C’était là surgissant une souillon à point nommé

les vieux torchons s’en accommoderaient

les cochons et leur auge, aussi ;

et Peau d’âne, bien heureuse qu’enfin elle puisse

travailler, se mit aussitôt à l’ouvrage

frottant, raclant, grattant

la crasse des autres

et des animaux les plus réputés

pour leur particulière saleté.

Peau d’âne s’affairant dans les coins

Peau d’âne au fond de la cuisine

Peau d’âne par çi

Peau d’âne par là

petits et grands la raillaient, tiraillaient

tiraient ses poils, l’humiliaient à tout crin

journaliers, valets de la ferme

ces braves à trois poils se moquaient

s’amusaient beaucoup de la pauvre souillon

recluse en son pelage et ses sales besognes

oh la malpropre oh la cochonne

elle est poilue, sauf au menton

s’en faut d’un poil, hou la Peau d’âne

toujours à poil !

« Mais pas dans la main – elle !

Fichez le camp, au travail, sorte de morveux »

La fermière prenait sa défense, louant son courage,

elle seule voulait bien respecter

l’outrance malodorante d’une parure insensée.

Quand les autres dansaient, le dimanche

Peau d’âne rejoignait sa cabane, ouvrait sa malle

sortait les peignes, ses crèmes et ses onguents

se décrassait d’abord, puis conviait sa peau

aux parfums onctueux, aux fards subtils

dont elle usait à l’envi, heureuse enfin

de sentir bon, de se sentir belle

pour choisir à point l’une de ses trois robes

et suivre en cela l’inflexion du temps

– faisait-il plutôt bleu, plutôt nuageux

le soleil était-il au zénith– ou au contraire

s’habiller de lune quand le soleil resplendissait

ou se parer couleur d’azur

quand il bruinait...

Porter ses robes lui mettait du baume au cœur

qui la menait jusqu’à l’autre dimanche

avec ce seul regret que la queue de leur traîne
sur le plancher trop court ne pouvait s’étaler.

Cette métairie

pas n’importe quelle métairie

une métairie du roi de ce royaume

où volaille et oiseaux de partout prospéraient

engraissés ou dressés, c’était selon

qu’on fut pintade, oie, ou canard de barbarie

ou bien paon, flamand rose ou perroquet

caille ou bien faucon…

Ibis rouge, héron cendré

quetzal resplendissant

bécassine des marais, bécasseau tacheté

klouitent klouitent les chevaliers guignette

la bergeronnette des ruisseaux

flamants roses, oies cendrées

cailles des blés, oiseaux jardiniers

accourent à tire d’aile les chevaliers gambette

quand Peau d’âne retourne le soir venu

dans son humble cabane.

Oiseaux, volières, volaille

métairies, villages, vallons, forêts, châteaux

serviteurs, royaume, Reine, Roi,

et fils !

Le roi de ce royaume avait un fils

le fils du roi

le fils du roi de ce royaume

était beau

beau garçon

était très beau garçon

oh le beau

Prince

se dit Peau d’âne

qui sentit battre sous la peau de l’âne

son cœur de princesse.

ici

Documents joints

articles liés ou les derniers articles disponibles

Poster un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom