Appel aux dons à RADIO PFM - Association MEDIA
(Mouvement d’Expression pour le Développement des Initiatives Audiovisuelles)

plus d’infos et plateforme sécurisée de dons en ligne en suivant ce lien

Electricité propre REPORTAGES/ENTRETIENS

De l’électricité... mais sans le nucléaire qui va avec (en France). On a rencontré Guillaume Jourdain, le directeur Nord-Pas de Calais d’ENERCOOP, une coopérative qui se définit comme "un fournisseur éthique d’électricité écologique ".

Pour écouter le sujet (25 min. env.), cliquez ICI ou sur la barre de lecture.

http://www.enercoop.fr/

Paru le 7/10/2013

ICI
articles liés ou les derniers articles disponibles
Vos commentaires
  • Le 9 octobre 2013 à 10:19
    par bertrand cassoret

    Qu’Enercoop n’achète pas d’électricité nucléaire ou fossile ne signifie pas que ses clients n’en reçoivent pas : les soirs sans vent, le photovoltaïque et l’éolien ne produisant pas, l’électricité vient forcément d’autres moyens de production.
    Les clients d’Enercoop consomment donc de l’électricité nucléaire ou fossile. Pour que ce ne soit pas le cas, il faudrait soit stocker l’électricité renouvelable (très compliqué), soit qu’à chaque instant les clients consomment moins que la production des fournisseurs d’Enercoop.
    Il faudrait donc des clients qui coupent leurs appareils aux moments où la production renouvelable n’est pas suffisante. On tend à long terme vers celà avec les smart-grids : évolution du tarif heure par heure, effacement des appareils non prioritaires. Ca ne va pas être facile de faire des émissions de radio aux heures de pointe de consommation d’électricité...

  • Le 9 octobre 2013 à 16:04
    par Enercoop NPdC

    Bonjour Monsieur,

    Effectivement il est bien précisé dans l’émission que nos clients consomment la même électricité que leurs voisins (et donc de l’énergie nucléaire et fossile), puisque tout est mélangé dans le réseau de distribution d’électricité. Nous ne proposons aujourd’hui qu’un mécanisme de compensation de la consommation de nos clients par l’injection d’une quantité au moins équivalente d’éléctricité d’origine renouvelable dans le réseau, qui joue en quelque sorte le rôle de "stockage".

    Nous ne sommes effectivement pas en mesure de couvrir les besoins de nos consommateurs en temps réel, mais nous travaillons chaque jour à un équilibre de plus en plus fin entre consommation et production à l’instant t. Nous n’en sommes d’ailleurs pas si éloignés : 80% des besoins de nos consommateurs sont couverts en temps réel sur les 7 derniers mois, notamment parce que notre approvisionnement se fait en majorité auprès de producteurs d’hydroélectricité, dont la production est stable et prévisible. L’éolien et le photovoltaïque ont un caractère plus intermittent : toutefois, elles permettent de compléter et de diversifier notre "mix". A terme, cette diversification (avec le développement de l’énergie marémotrice, de la cogénération, .. ), ainsi que la mise en place de réseaux intelligents et la meilleure maîtrise des consommations, permettront d’atteindre l’objectif d’une fourniture d’électricité 100% renouvelable en France. Nous avons en tout cas choisi de lancer le mouvement de manière éthique et responsable.

    Pour toute information complémentaire :
    Enercoop Nord-Pas de Calais - Picardie
    Téléphone : 03 62 27 97 50
    3-5 rue Camille Guérin
    59000 LILLE
    www.enercoop-npdc.fr

  • Le 11 octobre 2013 à 14:17
    par bertrand cassoret

    Bonjour

    Tant mieux si vous couvrez en temps réel 80% des besoins de vos consommateurs, ce pourcentage est élevé.
    En effet l’hydroélectricité est un excellent moyen de produire de l’électricité. Mais la construction de barrages n’est pas sans conséquences sur l’environnement et comporte des dangers (des ruptures de barrages lors du tremblement de terre de 2011 au japon ont fait bien plus de morts que n’en fera la centrale nucléaire de Fukushima). En France le potentiel hydraulique est quasiment exploité à son maximum et, plus vous aurez de clients, plus il vous sera difficile d’assurer en temps réel la consommation. A l’échelle nationale c’est clairement impossible. Enfin les barrages hydroélectriques sont peu situés dans le nord de la France, alors que vous vous vantez d’avoir des points de production proches des consommateurs afin d’éviter les pertes de transport...
    A ma connaissance il n’existe pas de nouveau projet d’usine marémotrice en Europe (du type de celle de la Rance). Vous voulez peut-être parler des hydroliennes qui exploitent les courants marins. C’est un projet intéressant mais au potentiel assez limité.
    Quand à la cogénération, il s’agit d’une technique permettant de produire à la fois de l’électricité et de la chaleur à partir d’une source d’énergie (généralement le gaz), donc de mieux utiliser l’énergie ; mais la cogénération n’est pas une source d’énergie renouvelable.
    Enfin les réseaux intelligents ne dispensent pas de devoir équilibrer offre et demande, ils permettent juste de limiter les pertes.

    Votre démarche est louable mais extrêmement ambitieuse et je ne suis pas sur que tout le monde ait conscience des contraintes. Le danger est de faire penser que ces technologies vont nous permettre de consommer confortablement sans polluer. Rappelons que les scénarios de sortie du nucléaire, très optimistes sur les énergies renouvelables et les problèmes d’intermittence, nécessitent une division par 2 de la consommation d’électricité (plus facile à dire qu’à faire) tout en ayant partiellement recours au gaz.
    Il me parait important dans votre démarche d’inciter vos clients à consommer beaucoup moins et à éviter les pointes de consommation.
    Cordialement


Poster un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom