Appel aux dons à RADIO PFM - Association MEDIA
(Mouvement d’Expression pour le Développement des Initiatives Audiovisuelles)

plus d’infos et plateforme sécurisée de dons en ligne en suivant ce lien

Louis-Noël Bobey Partager d’autres chansons

Pour ceux qui suivent régulièrement ces chroniques, et que je remercie au passage pour leur fidélité, Louis-Noël Bobey ne doit pas être un inconnu. Je l’ai découvert il y a deux ans au Festival Dimey, j’en ai même fait un papier. C’est un poète moderne, qui peint des portraits à la fois précis et surréalistes, avec des textes slamés sur accompagnement de guitare, ou avec de vraies chansons. Il vient de sortir un disque, intéressant comme relais, mais qui ne donne qu’une faible idée de ce qu’il fait devant un public. J’en extrais trois chansons pour illustrer cette chronique, elles viendront compléter celles que je vous avais déjà fait écouter lors de cette chronique là :
http://www.radiopfm.com/reportages-chroniques/les-chroniques/partager-d-autres-chansons/article/festival-bernard-dimey
Pour prendre connaissance de l’article que j’avais écrit sur Louis-Noël Bobey, c’est là : http://www.nosenchanteurs.eu/index.php/2015/05/10/festival-dimey-2015-louis-noel-bobey-stupefiant-jongleur-de-mots-et-de-notes/

Pour ECOUTER la chronique cliquer ICI ou sur la barre de lecture.

Pour Télécharger la chronique, clic droit sur le "ICI" ci-dessus et activer "enregistrer la cible du lien".

Titres diffusés :

1. Marseille, Marseille (Louis-Noël Bobey)
2. Berlin sous la neige (Louis-Noël Bobey)
3. Marquerite (Louis-Noël Bobey)

Bonne écoute !

ICI
articles liés ou les derniers articles disponibles

Poster un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom